Auguste & Ava | Une exposition à ne pas manquer !
423
single,single-post,postid-423,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.6.2,vc_responsive

Une exposition à ne pas manquer !

25 Sep Une exposition à ne pas manquer !

Lorsque j’ai appris qu’une exposition Dries Van Noten se tenait au Musée des Arts Décoratifs, je ne pouvais que m’y rendre car j’aime ses vêtements tout autant que l’homme discret qui évolue dans un milieu qui l’est moins. Voilà quelques mois j’ai donc arpenté les salles du musée éblouie par tant de génie. Je profite de la prolongation de celle-ci jusqu’au 02 novembre 2014, pour vous inviter à aller la visiter car c’est : magique ! L’une des plus belles expositions que j’ai pu voir cette année.

dries van noten-2

Exposition Dries Van Noten © Aude Boissonnas

Dés l’entrée, je me suis trouvée face à un élément important dans l’univers du créateur : le motif ! En immersion immédiate, je me suis perdue dans la première salle et, ai commencé un voyage au cœur du riche processus créatif de Dries Van Noten. Je me suis laissée porter, suis revenue sur mes pas, ai trainé ici, passé là pour mieux y revenir afin de comprendre les collections et ce qui en fait l’essence. De La Madone entourée de séraphins et de chérubins de Jean Fouquet (collection femme printemps-été 2009) à une Venus bleue d’Yves Klein, en passant par casserole de moules vertes de Marcel Broodthaers et un collet de 1895 (collection femme printemps-été 1999), des trichoptères d’Hubert Duprat et un manteau de femmes des Balkans ou Grèce de 1909 (collection femme automne-hiver 2006-2007), d’Abstraktes Bild 809-4 de Gerhard Richter à Portrait d’un sculpteur de Bronzino (collection femme printemps-été 2014), d’une robe Balenciaga de 1952-53 à une autre de Schiaparelli ou de Monsieur Dior ou encore un corsage espagnol du XVIe siècle, j’ai comme la sensation qu’aucun pan de l’histoire de l’art, des Arts décoratifs et textiles, de l’Histoire tout simplement n’échappe à l’oeil de Dries Van Noten.

Les références, clins d’oeil et autres sources sont denses, d’une grande richesse, variés, comme les vêtements qui en découlent. Le plus frappant dans cette magnifique scénographie sont l’humilité et le respect du créateur par rapport à ses sources d’inspirations et, la générosité avec lesquelles il les offre à nos yeux. Il faut observer, chercher les robes, manteaux et autres attributs sortis de l’imagination de Dries Van Noten et des ateliers de confection, les deviner car ils ne sont pas visibles au premier coup d’oeil. Ce qui ressort de cette accession aux coulisses de la création est que ce créateur ne copie pas mais intègre subtilement avec une grande liberté des références qu’il ré-interpréte, effleure, dissèque dans des jeux de matières, de superpositions, de motifs, imprimés, tissages, broderies, coupes droites ou en biais pour offrir à la femme ou l’homme qu’il habille des vêtements adaptés à leur vie moderne en leur offrant une merveilleuse liberté de mouvements.

SDA

 ************************************************

Musée des Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris

Dries Van Noten – Inspirations, jusqu’au 02 novembre 2014

Du mardi au dimanche de 11h00 à 18h00 – fermé le lundi

www.lesartsdecoratifs.fr

Dries Van Noten

Boutiques à Paris : 7 et 9, quai Malaquais, 75006 Paris

Le Bon Marché, 24, rue de Sèvres, 75007 Paris

Le Printemps, 64, Boulevard Haussmann, 75009 Paris

www.driesvannoten.be

 ************************************************

No Comments

Post A Comment