Auguste & Ava | Il est toujours questions de minutes…
611
single,single-post,postid-611,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.6.2,vc_responsive

Il est toujours questions de minutes…

17 Déc Il est toujours questions de minutes…

Même si vous avez pris de l’avance, que vous avez beaucoup réfléchis à votre liste, que vous avez erré dans un nombre invraisemblable de lieux, il est indéniable que la date fatidique approche à grands pas et, qu’il vous manque quelques petites ou grandes choses à offrir. Peut-être avez vous la chance de ne pas faire partie de ce groupe de personnes, si ce n’est pas le cas, voici une petite liste pour tenter de vous venir en aide.

Pour une grand-mère qui aime le thé et la lecture pourquoi ne pas aller acheter un thé bleu ou blanc ou tout simplement un thé de Noël qu’elle pourra siroter en lisant Le Royaume d’Emmanuel Carrère ou Romans de Patrick Modiano ou se laisser prendre au jeu de La vérité sur l’affaire Harry Québert de Joël Dicker, qu’il n’est pas trop tard de lire, ou se replonger dans les Oeuvres romanesques complètes de Jane Austen ou relire l’Age d’homme de Michel Leiris qui viennent de paraître en Pléiade. Pour une autre de vos aïeules qui se révèlent être gourmande pensez à lui acheter des pâtes de fruits fondantes dans une jolie boîte métallique ou des marrons glacés car elle aura déjà mangé trop de chocolats ou pour une grand-mère qui aime les fruits exotiques, lui commander des mangues, letchees et ananas de l’île de La Réunion grâce au « colis pays » même si ce n’est pas le cadeau le plus écologique ou lui acheter quelques confitures.

achats de derniere minute-2

Pour vos parents et beaux-parents, de jolis chocolats originaux et bons qui reste un classique. Des plaids en baby alpaga ou cachemire pour qu’ils puissent toujours être au chaud et entourés de douceur lorsqu’ils lisent ou regardent la télévision assis sur leur canapé. Dictionnaire encyclopédique des Alpes chez Glénat ou Walter Bonatti, mon frère de coeur par Reinhold Messner et Sandro Filippini ou Jacques Balmat, héros du Mont Blanc par Jean-Pierre Spilmont tous deux aux éditions Guerin pour un père passionné par la montagne ou une bonne paire de skis de randonnée. Un grand cru en magnum ou lui offrir de recevoir une ou deux bouteilles de vin à déguster chaque mois, pour celui ou celle qui aime les bons vins accompagné du livre Le Vin dans l’art de Montserrat Miret i Nin et Mauricio Wiesenthal ou des Oeuvres complètes de Rabelais. Pour le côté frivole et enchanteur une pochette, un foulard et la nouvelle bougie de Noël Gabriel de Cire Trudon.

Pour ses frères et soeurs, beaux-frères et belles-soeurs, si vous vous faites encore des cadeaux, un stylo intemporel, une édition limitée, Le roman du mariage d’Eugenides, La trilogie de béton de J.G. Ballard, un bijou ou une pochette graphique ou biface, Early Black and White de Saul Leiter, Construire l’image, Le Corbusier et la photographie, Marcel Duchamp, entretiens avec Pierre Cabanne réédités aux édition Allia, Les gardiens du Louvre de Jiro Taniguchi, Blake et Mortimer, tome 23 : le Bâton de Plutarque d’Yves Sente et André Julliard, Planète Chris Marker, une caisse de Ruinart, la radio Cubo Brionvega.

Pour ses neveux, nièces et filleul(e)s, tout dépendra de l’âge de chacun, les choses se compliquent donc entre les demandes improbables plus laides les unes que les autres aux non demandes ou aiguillage vers quelque chose qu’ils aiment, qui ne facilitent pas la recherche. Un beau livre, il n’en manque pas dans les rayons jeunesse au milieu des atrocités inclassables, il faut prendre un peu de temps soit en se laissant guider par son instinct et les textes ou dessins qui nous transportent soit en se fiant aux conseils de son libraire. Des aventures de Tom Sawyer au Capitaine Fracasse en passant par les oeuvres de Jules Vernes, Oliver Twist, Moby Dick, les aventures de Sherlock Holmes, d’autres récits d’aventuriers, La Légende du Roi Arthur, ou Le Seigneur des Anneaux de Tolkien devraient pouvoir plaire à un jeune garçon qui aime lire en version illustrées ou pas. Sinon, un jeu de société : Monopoly, Backgammon ou le Cluedo sinon un hélicoptère télécommandé ou des Lego architecture (certains sont magnifiques) s’il a déjà un skateboard. Pour les plus petits, l’univers est vaste entre un et sept ans, les filles et les garçons, ce n’est pas le choix qui manque allant du bébé Petitcollin aux cubes alphabétiques en passant par les jeux d’éveil et de société, les cubes à empiler, une tente, une trottinette ou un tricycle, tout peut être passé en revue à moins que les parents donnent des directives précises. Un abonnement à la revue George, une oeuvre comme un multiple, une gravure ou une sérigraphie peut être une idée mais, aussi un meuble ou une jolie parure de lit. Un ensemble de chevaliers ou d’animaux afin de reconstituer une bataille ou une ferme. Un ou des livres, vous l’aurez compris, c’est presque une obsession mais, n’est-ce pas magique ? Le voyage extraordinaire de William Grill, Histoires comme ça de Rudyard Kipling, des contes, ceux des frères Grimm, d’Andersen, de Perrault, La Grande traversée d’Agathe Demois et Vincent Godeau, Hors pistes de Maylis de Kerangal et Thomas Haugomat, n’importe lequel des livres de Katsumi Komagata, L’Alphabet de Sonia Delaunay, Les deux carrés d’El Lissitzky, L’oiseau sur la branche d’Anne Crausaz, La Source des jours de Mélanie Rutten, un beau livre sur les animaux….Oh mon chapeau d’Anouck Boisrobert et Louis Rigaud, le splendide Little Nemo in Slumberland de Windsor McCay (si vous n’avez pas une édition ancienne, Taschen vient de rééditer l’ensemble de l’oeuvre) , etc. etc. Je m’arrête là sinon, je continuerais pendant des heures à me remémorer des livres qui pourraient faire rêver des enfants comme des adultes. Pour les plus grands, dur, dur, à moins qu’ils aient une passion bien marquée, pourquoi pas leur offrir des cours de ski, un voyage le temps d’un week end, une visite ou un spectacle suivi d’un déjeuner ou d’un dîner afin de partager du temps ensemble et d’échanger.

Pour son mari ou sa femme, son ou l’un de ses parfums, une paire de gants, un voyage, une oeuvre d’art ou un meuble pour le couple. Laissez courir votre imagination car l’un comme l’autre n’a jamais besoin de rien… Voilà donc, une petite liste de dernière minute qui s’achève en attendant la prochaine qui sera une liste imaginaire.

SDA

No Comments

Post A Comment