Auguste & Ava | Immergez-vous dans l’école du Bauhaus au musée des Arts décoratifs, Paris
16007
single,single-post,postid-16007,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.6.2,vc_responsive

Immergez-vous dans l’école du Bauhaus au musée des Arts décoratifs, Paris

19 Jan Immergez-vous dans l’école du Bauhaus au musée des Arts décoratifs, Paris

Josef Albers, Wassily Kandinsky, Marianne Brandt, Mies van der Rohe, Walter Gropius, Anni Albers, Laszlo Moholy-Nagy, Paul Klee, Johannes Itten, Marcel Breuer, Oskar Schlemmer, Lyonel Feininger, des noms d’artistes, d’architectes, de photographes, de designers, de peintres, qui résonnent dans notre esprit, nous évoquent une période du XXe siècle mais, surtout nous emportent dans l’univers si riche et marquant de l’école du Bauhaus. Créée en 1919, l’école s’installe d’abord à Weimar, avant de déménager à Dessau en 1925, puis à Berlin en 1932 avant sa fermeture définitive sous pression du nouveau gouvernement nazi le 11 avril 1933, l’art considéré comme décadent devant disparaître. Cette fermeture entraînera la migration de nombreux artistes de l’école vers d’autres pays, essentiellement aux Etats-Unis, ces derniers emportant avec eux leur vision de la création tel un tout et, la diffuseront à travers le monde.

L’occasion nous est offerte de nous plonger dans l’univers de cette école incontournable de l’histoire du XXe siècle, qui influence encore notre quotidien, dans la très belle exposition présentée au Musée des Arts décoratifs : L’esprit du Bauhaus.

expo Bauhaus cosomonaute

La scénographie de celle-ci, magnifiquement pensée autour des ateliers, essence même de l’école, nous permet de passer de l’un à l’autre, et nous aide à mieux comprendre l’esprit de l’école. Cette dernière devant former les artistes de la plus complète des manières en intégrant « un retour à l’artisanat » comme le prônait Walter Gropius dans son Programme du Bauhaus d’Etat de Weimar et lier les Beaux-Arts et les Arts appliqués harmonieusement, en combinant tous les talents et en intégrant les moyens techniques qui étaient offerts par les industriels.

Ainsi, après une plongée dans le monde des références des artistes, allant d’objets décoratifs français de la fin du Moyen-Age tel un pinacle du XIVe, à des objets des XIIIe et XIVe siècles, des éditions japonaises sur papier, des textiles de la période d’Edo, de verrerie Art Déco ou encore d’une affiche d’Henry Van de Velde, pour ne citer que ces exemples et vous laisser la surprise de les découvrir, nous nous engouffrons dans le monde complexe des ateliers.

Nous suivons alors le parcours de vie des étudiants ou plutôt des apprentis, compagnons et jeunes maîtres dans leur apprentissage avec leurs maîtres. Nous déambulons dans l’entre de cette école qui tendait selon le Manifeste de Gropius à créer « l’œuvre d’art totale sous l’égide de l’architecture ». En effet, à la manière des artistes et artisans réunis au Moyen-Age sur les grands chantiers des cathédrales, les artistes du Bauhaus essayaient de réunir tous les pans des Arts et de l’artisanat pour penser les lieux de vie et les façonner de la meilleure manière en réfléchissant aux effets des constructions et de leur aménagement, dans le moindre détail, sur leurs habitants.

Nous passons donc, avec délectation dans l’atelier de céramique, tournons autour des services à café, de table, d’une sobriété minimaliste, aux formes classiques ou géométriques d’une grand rigueur graphique, observons un cendrier, en métal, de Marianne Brandt. Nous admirons les tissus dont les études graphiques d’Anni Albers dans celui des arts textiles mais aussi les études pour papiers peints de Grete Reichardt. Nous scrutons les recherches et projets d’Herbert Brayer, des prospectus et affiches tel un Prospectus pour la ville de Dessau de Joost Schmidt tout comme des dessins et gravures de Feininger et de Kandinsky. Nous parcourons du regard, avec curiosité, les objets tel ce jeu d’échecs en poirier massif de Josef Hartwig où chaque pièce représente dans sa forme son mode de déplacement sur l’échiquier, de même que Sculpture de lumière de Theobald Emil Müller-Hummel. Nous nous confrontons à des maquettes et des projets de l’atelier d’architecture, repensant délicieusement à l’héritage que cet alelier a laissé comme emprunte dans l’histoire de l’architecture moderne. Nous rêvons devant les œuvre de Josef Albers, la toile Ein Kreis a (un cercle a) de Kandinsky, les personnages d’Oskar Schlemmer. Nous revoyons avec plaisir du mobilier familier de Marcel Breuer jusqu’à achever notre voyage de visiteur, qui aimerait remonter le temps pour être l’un des apprentis de cette école et bénéficier de l’émulation qui l’animait, par des œuvres d’artistes contemporains toujours très inspirés par cette école. Comme il n’y a pas de hasard, nombreux sont ceux que nous suivons ou que nous aimons tels Karina Bisch, Tobias Rehberger, Carol Bove, Stéphane Dafflon, Andrea Zittel, Muller Van Severen ou Ulla van Brandenburg.

Pour compléter cette exposition, des ateliers sont proposés aux adultes comme aux enfants dès quatre ans. Ces derniers peuvent être suivis en famille et ne manquent pas de donner envie avec des intitulés comme « LE B.A. BA DU BAUHAUS » pour créer une affiche, « Archiblocs » pour jouer avec les formes géométriques et construire une structure en bois. Auguste a testé l’atelier « 1,2,3 couleurs » au cours duquel il a élaboré un petit livre formé de formes de couleurs et, depuis parle souvent de Josef Albers. Il a d’ailleurs émis le souhait de revoir l’exposition ! La première confrontation à l’univers du Bauhaus par le biais de l’atelier aura donc été une belle décision.

L’exposition peut être visitée jusqu’au 26 février 2017, n’hésitez pas à vous y réfugier, puis à continuer à vous imprégner de l’énergie du Bauhaus au grè de la lecture du catalogue.

SDA

L’esprit du Bauhaus, Musée des Arts décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris

Jusqu’au 26 février 2017

catalogue de l’exposition : L’esprit du Bauhaus, Les Arts Décoratifs et Fondation d’entreprise Hermès, Paris, 2016

 

No Comments

Post A Comment