Auguste & Ava | L’architecture expliquée par Didier Cornille : une merveille !
15995
single,single-post,postid-15995,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.6.2,vc_responsive

L’architecture expliquée par Didier Cornille : une merveille !

13 Jan L’architecture expliquée par Didier Cornille : une merveille !

Comment faire découvrir des grands classiques de l’architecture à ses enfants de manière ludique mais, pas abrutissante ? Comment leur montrer un art complexe de manière simple ? Comment leur faire regarder cet art majeur au rythme de belles illustrations ? Les réponses à ces questions se résument en un nom et trois livres : Didier Cornille, Toutes les maisons sont dans la nature, Tous les ponts sont dans la nature et Tous les gratte-ciel sont dans la nature, chacun étant édité par les éditions Hélium.

Toutes les maisons

Tout commence avec Toutes les maisons sont dans la nature où de manière chronologique Didier Cornille détaille et explique comment l’architecture moderne est née. De la maison Schröder de Gerrit Rietveld construite en 1924 à la maison écologique de Sarah Wigglesworth et Jeremy Till bâtie en 2002, dix maisons pensées aux XXe et XXIe siècles par des architectes majeurs sont présentées simplement, avec des mots justes et des dessins précis, colorés et plaisants. L’enfant comme celui qui feuillette le livre avec lui, découvre ou re-découvre la Villa Savoye de Le Corbusier, la maison Farnsworth de Mies van der Rohe, la maison sur la cascade de Frank Lloyd Wright ou encore La maison de Bordeaux de Rem Koolhas avec plaisir et curiosité. A chaque chapitre, Cornille donne quelques éléments biographiques sur l’architecte, place la commande dans un contexte historique puis décrit de manière simple le principe d’élaboration de l’habitation et, précise quelques autres créations de ces architectes. L’enfant apprend ainsi que la maison des jours meilleurs de Jean Prouvé est la réponse à une demande de l’abbé Pierre de trouver une solution pour loger les personnes démunies lors du terrible hiver de 1954 et, que c’est à la suite du tremblement de terre de Kobé (Japon), en 1995, que Shigeru Ban a pensé la maison en carton pour reloger les victimes. Cet ouvrage est une belle entrée dans l’univers architectural pour comprendre comment un paysage se transforme au grès des constructions et comment les architectes les intègrent dans celui-ci. Une introduction qui donne envie d’aller voir ailleurs pour approfondir ses connaissances.

Tous les gratte-ciel

Sur le même principe Didier Cornille écrivit Tous les gratte-ciel sont dans la nature en 2013. C’est au tour des gratte-ciel de se voir racontés aux enfants d’une manière toujours aussi claire et simple. En prenant huit tours en exemples, construites entre la fin du XIXe et aujourd’hui, il explique cette fois comment les architectes dessinent le paysage urbain en construisant des tours, cherchant toujours à en élever des plus en plus hautes, en esquissant des villes tendant à de plus en plus de verticalité. L’enfant commence son parcours par la Tour Eiffel à Paris œuvre de Gustave Eiffel pour le terminer par le Burj Khalifa de l’architecte Adrian Devaun Smith à Dubaï. Soit un parcours passionnant de la Tour la plus haute du XIXe siècle à la plus haute du XXIe siècle, en précisant que d’ici 2020 elle sera détrônée par d’autres en construction comme la Kingdom Tower en Arabie Saoudite ou encore à Dubaï la Dubaï Creek Harbor. Le petit lecteur retrouvera Mies van der Rohe et son Seagram Building à la non moins célèbre structure d’acier recouverte de béton, ou encore la tour bioclimatique Menara Mesiniaga de Kenneth Yeang, en Malaisie, adaptée au climat chaud et humide. Grâce à ces quelques exemples, Didier Cornille éveille l’envie de partir à la découverte d’autres tours construites dans le monde, de comprendre pourquoi l’homme en élève autant en milieu urbain et quels sont les nouveaux enjeux dans la manière de les édifier, de les penser.

Tous les ponts

En 2014, la petite collection fut complétée par Tous les ponts sont dans la nature, toujours sur le même principe que les deux précédents, Didier Cornille présente cette fois les ponts qui façonnent le paysage pour lier une rive et/ou une ville à une autre, qui enjambent des obstacles, permettant ainsi, de circuler plus aisément et de faciliter les échanges. L’enfant découvrira le premier pont métallique, le Pont de Coalbrookdale, au Royaume Uni, construit par Thomas Farnolls Pritchard en 1779. Le pont Rio-Niteroi de Jean Muller qui traverse la baie de Guanabara, depuis 1974, sur plus de dix kilomètres reliant Rio de Janeiro à Niteroi. Mais aussi parmis les huit ponts présentés, le Viaduc de Millau, plus haut viaduc haubanné au monde, pensé par Norman Foster et Michel Virlogeux en 2004. Une autre ouverture vers les grandes constructions qui dessinent le monde, livre qu’il ne faut pas manquer de lire, feuilletter, relire afin de saisir dès la plus petite enfance combien les architectes sont importants dans la manière de redéfinir et de façonner le paysage, de créer des liens entre les humains, entre les villes, entre le milieu urbain et le milieu rural, de définir le mode de vie de chacun.

SDA

Didier Cornille, Toutes les maisons sont dans la nature, éditions Hélium, 2012

Didier Cornille, Tous les gratte-ciel sont dans la nature, éditions Hélium, 2013

Didier Cornille, Tous les ponts sont dans la nature, éditions Hélium, 2014

du même auteur et Bernard Duisit pour les illustrations, un joli livre pop-up sur le bâtiment de la Fondation Louis Vuitton : Le vaisseau de verre de Frank Gehry : un chef-d’oeuvre d’architecture en pop-up et en dessins, éditions Hélium et Fondation Louis Vuitton, 2014

No Comments

Post A Comment