Auguste & Ava | Louise Bourgeois racontée aux enfants
16089
single,single-post,postid-16089,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.6.2,vc_responsive

Louise Bourgeois racontée aux enfants

31 Mar Louise Bourgeois racontée aux enfants

Je découvre, en faisant une recherche sur l’artiste Louise Bourgeois (née en France en 1911, décédée à New York en 2010 où elle vivait depuis 1938) que j’aime tant, qu’un livre pour enfants a été écrit par l’auteure américaine Amy Novesky et illustré par Isabelle Arsenault, à son propos. Je m’empresse donc de le commander chez un de mes libraires et, attends avec impatience de pouvoir le feuilleter.

une berceuse en chiffons

La couverture du livre Une berceuse en chiffons que j’ai vu sur internet me donne encore plus l’envie de l’avoir entre les mains. Une semaine passe, et quel bonheur lorsque le libraire me laisse un message me disant que l’ouvrage est à ma disposition. Tel un enfant qui va pouvoir ouvrir son cadeau, je vais le chercher et, l’ouvre alors que mon fils joue dans un parc après l’école. C’est magique. J’en oublie les bruits extérieurs et le monde qui m’entourent. Immédiatement plongée dans l’univers de Louise Bourgeois, cela est peut-être du à une grande utilisation du rouge – qui me rappelle tant les dessins de l’artiste – dans les illustrations, je me régale de voyager dans son enfance et la génèse de son œuvre. Ses dessins et ses tissages me reviennent à l’esprit, comme ses Cellules que j’ai aimé arpenter. Je revois ses araignées titrées Maman et ses sculptures en bronze The welcoming hands, je repense à ses poupées de chiffons, à des livres et des expositions la concernant dont ma première rencontre avec son œuvre à la fin des années 90 chez Karsten Greve, à son visage si particulier et fascinant. Il ne s’agit pas d’énumérer des noms d’oeuvres ni d’envisager un catalogue raisonné sur Louise Bourgeois, Robert Storr nous l’a offert fin 2016 chez Hazan : Louise Bourgeois, Géométries intimes mais, de dire combien ce livre pour enfants nous fait pénétrer un univers dense et marquant. Bien plus qu’un livre, Amy Novesky et Isabelle Arsenault offrent une porte d’entrée à vos enfants, à vous aussi qui connaissez ou pas le travail de Louise Bourgeois, à l’œuvre d’une artiste majeure du XXe et du début du XXIe siècles, en commençant par l’enfance de celle-ci. Enfance qui sera égrainé dans tout le travail de l’artiste où aucune œuvre n’est pas marquée par une maison dans laquelle elle vécut, sa mère, la rigueur paternelle, l’entreprise familiale de restauration de tapisserie, du tissage donc et des araignées, des fleurs, de la rivière, des tissus, des émotions, à la réactivation des souvenirs de cette enfance. Les auteures ont réussi à transmettre l’importance de l’autobiographie, de la mémoire dans l’œuvre de Louise Bourgeois, à montrer des éléments incontournables, en parlant non seulement de l’enfance mais aussi de quelques œuvres qui en ont découlées, de son chemin de vie avant et après la mort de sa mère jusqu’à la sienne. Tout n’est qu’une douce poésie comme pouvaient l’être des titres, des œuvres de l’artiste, pensez à ses « pensées plumes » noms qu’elle donnaient à des dessins qui pouvaient se retrouver sur n’importe quel support. Qui sait, grâce à ce magnifique livre vos enfants se prendront peut être d’affection pour la petite Louise et, la garderont à l’esprit jusqu’à leur propre réactivation de leur mémoire lorsqu’ils se retrouveront devant l’une de ses œuvres dans un musée ou la pensée d’un fragment de ce livre qui fera renaître l’esprit de Louise Bourgeois !

SDA

Une berceuse en chiffons, la vie tissée de Louise Bourgeois, texte original de Amy Novesky, illustrations de Isabelle Arsenault, les éditions de La Pastèque pour la version française

Des infos sur le site du Centre Pompidou ici , sur le site de la galerie Karsten Greve et sur celui de la galerie Cheim & Read

 

No Comments

Post A Comment