Auguste & Ava | Spring Court et Maui Jim  
759
single,single-post,postid-759,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.6.2,vc_responsive

Spring Court et Maui Jim  

31 Mar Spring Court et Maui Jim  

Le soleil s’était enfin invité mais nous a fait faux bond depuis quelques jours. Il semblerait donc que le printemps tente de s’installer discrètement non sans difficulté. Cependant, ce n’est pas cela qui va nous arrêter ainsi, à nous les balades, les après-midi découvertes qui demandent de marcher un certain temps au grès des expositions, des galeries, des pauses cafés, des discussions au soleil ou entre deux averses sur le bord d’un trottoir. Pour cela, il faut être un peu équipé et, tant qu’à l’être autant l’être bien. Nous optons pour une paire de tennis Spring Court et des lunettes de soleil Maui Jim – on ne sait jamais – où quand une grande marque française rencontre une marque hawaïenne.

spring court et maui Jim-2

Faut-il encore présenter les tennis Spring Court ? Brièvement, la famille Grimmeisen, tonneliers, fabricants de bouchons entre autres puis de chaussures avec des semelles en caoutchouc, invente la botte Colibri en 1930. Une botte en caoutchouc moulée d’une seule pièce, qui depuis a fait un long chemin en étant portée tant par les enfants que leurs parents pour affronter toutes les flaques d’eau en toute simplicité. En 1936, l’un des hommes de la famille, qui désirait pratiquer le tennis avec des chaussures adaptées, créé la marque Spring Court et invente la fameuse tennis en toile de coton et semelle de caoutchouc, lavable et ventilée, pour pouvoir jouer sur des terrains en terre battue. Cette tennis deviendra mythique et sera portée bien au-delà des terrains de tennis. Souvenez vous simplement de John Lennon ou de Serge Gainsbourg arborant leur paire de Spring Court. On trouve aujourd’hui dans l’ancienne usine de production au 5, Passage Piver, Paris 11, une jolie boutique. J’ai surtout re-découvert cette marque lorsque j’ai commencé mes recherches de baskets pour mon petit garçon et, ai opté pour ces dernières plus que pour d’autres car elles étaient sobres, fabriquées dans de belles toiles ou de beaux cuirs et, étaient en plus dotées de semelles amovibles –à l’intérieur de la basket – qui plus est de très bonne qualité pour les pieds de nos chérubins et, ne laisse pas les parents en reste. Détail qui a son importance car il s’avère que nos enfants portent difficilement autre chose que des tennis ou des baskets pour aller à l’école d’autant plus que les représentants de cette dernière nous font bien comprendre dès la première année de scolarisation, qu’ils n’aiment pas les chaussures à lacets mais préfèrent les chaussures à scratch ! La facilité toujours… La conclusion a donc été, quant à ce plier à cette demande – le temps que nos enfants apprennent à gérer leurs lacets seuls – autant choisir de jolis modèles bons pour les pieds ! Elles ne seront évidemment pas recommandées pour des randonnées mais, en ville et dans des parcs, elles sont idéales tout comme les lunettes de soleil de la marque Maui Jim. Qui elles, contrairement aux premières, sont pensées pour toutes les situations mêmes extrêmes, elles s’adaptent à tout type de luminosité, de la plus faible à la plus intense, car elles ont été pensées en premier lieu pour les surfeurs d’Hawaï.

Une fois que vous les aurez essayées, vous ne pourrez plus vous en passer. Elles sont un peu dans le style des mythiques Ray Ban mais l’avantage est que tous les verres –quelques soient les montures – sont polarisés donc fini la frustration de ne pas pouvoir choisir son modèle fétiche faute de verres polarisés, terminé les reflets éblouissants, bienvenues les couleurs chatoyantes et, vive le confort des yeux. Lorsque j’ai découvert cette marque, par hasard, reléguée au fond d’une petite boutique, j’ai aimé la les couleurs, les nuances et les détails que je pouvais voir, en grande partie grâce aux filtres qui composent les verres. En transit dans l’aéroport de Dubaï, je passais devant un immense espace dédié à Maui Jim et, en arrivant sous les tropiques, j’ai réalisé que quasiment toutes nos connaissances portaient cette marque tant pour le soleil qu’en lunettes de vue et ce depuis de nombreuses années ! Découverte, pas très avant-gardiste donc, mais finalement pas étonnante en ces lieux puisque les créateurs de Maui Jim sont d’Hawaï et, ont d’abord élaboré un produit qui soit adapté – comme cité plus haut – aux surfeurs. Des lunettes qui comportent des verres sans reflet, qui soient imperméables pour un nettoyage plus aisé entre autres, qui améliorent le contraste et permettent de mieux voir le relief. L’accessoire parfait pour un surfeur, de fait, mais également pour un skieur et, toute personne qui souhaiterait voir le monde dans des couleurs magnifiques, sans peur de se brûler les yeux. Il est plus facile de comprendre d’où vient la qualité de ces lunettes mais, beaucoup moins pourquoi Maui Jim est aussi peu distribuée en Europe tout du moins en France. Peut-être que ce sera pour bientôt. Lors de l’un de mes derniers séjours au ski, un jeune homme, travaillant dans une agence de communication m’a questionnée sur mes lunettes, alors que nous étions sur le télésiège, il faisait une étude sur le positionnement de Maui Jim dans les stations de ski et, était surpris du peu de place offert à cette marque dans les boutiques de sport ou d’optique. Ce garçon ne semblait pas très au fait de l’origine de la marque, ce qui m’a amenée à lui demander ce qui avait bien pu le pousser à s’orienter vers cette dernière. Sa réponse fut un grand silence. Peut-être va t-il falloir patienter plus que prévu. En attendant, rien ne vous empêche de continuer vos pérégrinations urbaines.

SDA

Spring Court 

Maui Jim

No Comments

Post A Comment