Auguste & Ava | Une passion, un dictionnaire
16126
single,single-post,postid-16126,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.6.2,vc_responsive

Une passion, un dictionnaire

12 Mai Une passion, un dictionnaire

Les dictionnaires amoureux ne sont pas des dictionnaires comme les autres puisqu’ils sont le fruit de la réflexion d’une personne passionnée par un sujet qui peut être un pays, un personnage de l’histoire ou de la bande dessinée, un thème tel le cinéma ou la musique de chambre, un élément naturel comme la montagne et, qu’il ne contient que des entrées choisies par l’auteur, qui génèrent le pourquoi de son affection pour son sujet. Les éditions Plon ont fait appel à Frédéric Thiriez pour rédiger Le dictionnaire amoureux de la montagne. Je connaissais Frédéric Thiriez comme alpiniste et pour ses liens avec Pierre Mazeaud, certains se souvenait de lui comme président de la Ligue nationale de football ou comme avocat au Conseil d’Etat, tous se retrouveront sur un point : l’élégance avec laquelle il raconte la montagne dans son dictionnaire.

Dictionnaire amoureux de la montagne

Ce dernier fut l’objet de mes lectures des fêtes de Noël 2016 : un délice. Je l’ai dévoré comme un bon roman, comme si chaque entrée était un nouveau chapitre dans lequel des répétitions se croisent, pourraient paraître rébarbatives mais, aucunement, elles réveillent les souvenirs, aident à la mise en lien avec beaucoup de charme. N’oublions pas que c’est un dictionnaire et, qu’il n’est pas demandé de le lire entièrement mais bien d’en tirer des informations selon son envie. Mon fils s’est précipité sur les textes qui concernent le Mont Blanc, l’Everest, le Cervin, l’Himalaya, les Alpes, le Tibet et le Népal parce que ces montagnes, chaînes de montagne et pays le fascinent. D’autres ont préféré lire ceux sur la fraternité, l’avalanche, le refuge, le Club Alpin Français (C.A.F.), l’escalade, Jacques Balmat, Horace-Bénédict de Saussure, Samivel, la neige, la marche ou le glacier. D’autres se sont concentrés sur les alpinistes de renom en parcourant les histoires liées à des noms qui font rêver : Bonatti, Messner, Edlinger, Mallory, Gary Hemming et tant d’hommes qui ont marqué l’histoire de cette montagne. Chacun se nourrira des mots en fonction de ses affinités, de ses recherches, de ses envies et, je l’espère aura le désir de tout lire. Après avoir feuilletté quelques pages à la maison, un passionné de montagne, homme du cru m’a dit quelques semaines plus tard l’avoir acquérit pour son plus grand plaisir et le mien. Quel bonheur de l’offrir également à mon père après l’avoir achevé. Le partage d’une passion par le livre, par les mots n’est-elle pas une belle chose ? J’étais heureuse d’être, en plus du reste, liée à ces personnes que j’estime tant, par ce dictionnaire dans lequel Frédéric Thiriez transmet son amour de la montagne et de ceux qui l’habitent – en tous les sens du terme – généreusement, de manière limpide, claire et précise. Il entraîne, ainsi, le lecteur dans une frénétique envie d’aller à la découvertes d’autres écrits grâce à de nombreuses références littéraires. Je l’en remercie car j’ai lu depuis Montagnes de verre de Dino Buzzatti et L’euphorie des cimes d’Anne-Laure Boch, relu des livres de Sylvain Tesson, redécouvert Ruskin et Segogne et, attends de voyager dans La montagne intérieure de Livanos, L’esprit de la montagne de Robert Macfarlane mais aussi J’habite au Paradis de Chantal Mauduit. Si vous n’êtes pas amoureux de la montagne vous risquez de le devenir en flirtant avec ses sommets, en frissonnant avec les aventures de quelques uns, en comprenant mieux certains phénomènes naturels, en effleurant le matériel d’alpinisme et, en disséquant des termes techniques. Et puis, un dictionnaire amoureux en amène un autre : il y a quelques jours, mon petit garçon, a trouvé, alors que nous errions dans une librairie Le dictionnaire amoureux de la Suisse, qu’il a souhaité avoir et, qui a rejoint sa pile de livres du moment à côté de son lit. La passion se transmet à tous les âges, peu importe le format ou l’aspect d’un livre, chacun en fera l’usage qui lui est bénéfique, ne l’oubliez pas !

SDA

Frédéric Thiriez, Dictionnaire amoureux de la Montagne, éditions Plon, 2016

 

No Comments

Post A Comment